Skip to Content

Maduro en croisade contre la corruption !

5
Moyenne : 5 (1 vote)

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a adopté la semaine dernière pas moins de 28 lois portant sur le domaine économique, dont le but est de lutter contre la corruption qui détruit le pays !
Ainsi ces lois permettront "le développement, la diversification et la fin de la guerre économique" du pays. Maduro n'a toutefois présenté que 16 des 28 nouvelles lois, il souhaite ainsi faire durer le suspense !

Selon le président, "chaque loi est un plan constructif pour le progrès, comme il n'y a jamais eu auparavant au Venezuela". Souhaiterait-il retrouver un certain grade aux yeux de la population et faire oublier son, très charismatique et regretté, prédécesseur Hugo Chavez...?

Ainsi la loi de "la régionalisation intégrale pour le développement socio-productif de la patrie" a été votée, elle permettra la création de zones économiques spéciales pour le développement pétrolier, domaine qui est actuellement très mal en point, en effet malgré l'une des plus grandes réserves d'or noir au monde le pays est obligé d'importer du pétrole d'Algérie. Mais aussi pour le développement touristique et alimentaire ainsi que d'autres secteurs que le président n'a pas encore énoncés mais qu'il énoncera par la suite... encore du suspense ! Avec ces manques de précision, les lois votées semblent encore floues !

Dans la liste des lois votées on a également une mesure pour favoriser l'investissement étranger, pour réguler les situations de monopole mais aussi une loi qui confisque les produits et les biens acquis par l'Etat et détournés par la contrebande et enfin une "révolution budgétaire" dont le but est d'augmenter les revenus du pays d'ici 2015 grâce à une augmentation des impôts sur les cigarettes, l'alcool et sur la valeur ajoutée.

Le plus impressionnant c'est que Maduro n'a pas eu à se soucier des possibles oppositions face à l'adoption de toutes ces lois. En effet le 19 novembre 2013, le président a demandé au parlement des pouvoirs spéciaux appelés "el poder Habilitante", qui lui permettent pendant un an d'adopter des lois sans contrôle du parlement. Il a demandé ces pouvoirs afin de mener une "offensive tremblante" contre la corruption et la spéculation dans son pays.
L'utilisation de tels pouvoir est tout à fait légale au Venezuela. En effet il est écrit dans la constitution vénézuélienne de 1999 développée par Chavez, que les pouvoirs spéciaux, qui doivent être approuvés par le parlement et qui ne durent que pour un certain laps de temps, permettent au président d'adopter des décrets sans requérir l'aval du parlement. Ces décrets ont une force juridique égale à celle des lois.

Sources :
source de l'article principal : El Mundo
lien de l'article : http://www.elmundo.es/internacional/2014/11/19/546c224dca4741c8718b456c....
date de publication : 19/11/2014

article secondaire : http://www.elpais.com.uy/mundo/maduro-pide-poderes-especiales-luchar-con...
publié en août 2013