Skip to Content

La porte des océans fête ses 100 ans

5
Moyenne : 5 (1 vote)

Le canal du Panama est un exploit historique de portée universelle. Au cours des dernières années plus d’un million de navires ont traversé le canal du Panama, qu’ils soient militaires ou marchands. Il capte ainsi 6% du commerce mondial.

Cette immense structure prend sa genèse au XVème siècle avec Charles Quint qui fait la première proposition d’une route maritime traversant l’isthme afin d’unir l’océan Pacifique et le Caraïbe.
Cette idée fut reprise par la France et les Etats-Unis. A partir de 1880 et durant 20 années, la tentative du projet est française et menée par l’ingénieur Phillipe Bunau-Varilla. Puis, ils vendirent leurs droits de construction aux Etats-Unis pour 40 millions de dollars.

Le nombre de mort par les accidents et maladies tropicales s’estime à plus de 7 000 travailleurs pendant la période française. Le canal se termina grâce aux Etats-Unis entre 1904 et 1914 avec un coût de 400 millions de dollars. Durant ces 10 années cet œuvre monumental mobilisa plus de 56 000 personnes (caribéens, italiens, chinois, 7 000 galiciens). Dont 5 600 moururent de la fièvre jaunes, de la malaria et d’accidents.
L’ingénieur Varilla aida beaucoup pour l’indépendance du panama qui appartenait à la Colombie et signa en 1903 le traité de Hay-Buneau Varilla avec les Etats-Unis qui leur donnait droit à perpétuité sur le canal et donnait la souveraineté de l’isthme panaméen à Washington. Ce qui créa des tensions entre la nouvelle république et les Etats-Unis. La construction de la voie navigable est également ponctuée par la lutte pour la souveraineté panaméenne sur la zone du canal occupé par les Etats-Unis. En 1977 les traités Torrijos-Carter dérogèrent au traité Hay-Bunnau Varilla. Ce traité donne les pleins droits à la souveraineté du canal au Panama depuis le 31/12/1999. C'est un apport considérable pour l’économie panaméenne puisque l’administration du canal a multiplié par 5 en 15 ans le montant apportés des 85 années pendant le contrôle des Etats-Unis.

Durant ces quinze années, les Panaméens ont également entrepris et financé 5,250 milliards, la construction du troisième jeu d'écluse qui permettra de doubler la capacité du canal à partir de 2016. Cet investissement de la ACP (autorité du canal de Panama), qui régente la voie, permettra le passage de bateaux contenant jusqu’à 12 000 containers et de doubler la capacité de la charge du trafique de 300 à 600 millions de tonnes par an. C’est un projet international puisque le groupe espagnol Sacyr, l’italien Impreligo et le belge Jan de Nul participent également à l’extension du canal.

Selon El Mundo 15/08/2014 :
- http://www.elmundo.es/america/2014/08/15/53ebb126e2704e26458b4594.html