Skip to Content

Las Bambas: comment en sommes nous arrivés là ?

4
Moyenne : 4 (1 vote)

Quatre morts et de nombreux blessés. La manifestation contre le projet Las Bambas a mal tourné ce mardi a Apurimac, au sud du Pérou. Mais quel a donc été l'élément déclencheur de cette protestation ? Retour sur l'historique de ce projet plein d'espoir, sujet également à des controverses.

Nous sommes en 2004 lorsque l'entreprise suisse Xstrata Cooper obtient la licence lui permettant d'explorer la mine de Las Bambas, mais il faut attendre 2011 et les résultats de l'étude d'impact sur l'environnement pour que le projet entame enfin son processus de construction.

Après une fusion en 2013 avec une entreprise australienne, Xstrata ne peut cependant plus assumer le projet, conformément aux lois antitrust suisses qui s'oppose à la coalition de grands groupes. Trois nouvelles entreprises le rachètent alors en 2014, en modifiant au passage des éléments du contrat.

En effet, ce qui va provoquer la colère de la population d'Apurimac c'est la construction, alors imprévue, d'une usine près de la rivière Challhuahuacho. Les risques environnementaux sont tels que les manifestants demandent que le projet soit mis en consultation afin de constater les éventuels dégâts. Le ministre de l'Energie et des Mines est cependant resté sourd aux préoccupations des habitants, estimant que ces changements étaient parfaitement "conformes a la loi" et qu'un rapport réalisé en 2013 n'avait indiqué aucun risque environnemental dans la zone.

Aujourd'hui, l'état d'urgence a été déclaré dans les régions d'Apurimac et Cuzco et le premier ministre Pedro Cateriano a annoncé que le projet Las Bambas se poursuivra. L'économie péruvienne étant relativement dépendante de l'exploitation minière (elle représenterait 11% de son PIB selon l'institut économique péruvien), il semble pour le moment difficile de pouvoir engager des négociations.

Source: http://larepublica.pe/politica/706865-todo-lo-que-debes-saber-sobre-el-c..., La Repblica, le 29 spetembre 2015

Conférence de presse du Premier Ministre: http://larepublica.pe/politica/707122-consejo-de-ministros-no-aceptara-p..., La Republica, le 30 septembre 2015