Skip to Content

La Sierra del Divisor, un nouveau parc national pour le Pérou

4
Moyenne : 4 (1 vote)

C'est à travers un décret suprême que le Pérou a officiellement donné son statut de parc national au complexe montagneux de La Sierra del Divisor, le 9 novembre dernier. Ce territoire de plus d'un million d'hectares, situé au milieu de concessions minières et pétrolières, sera désormais soumis à un régime de protection renforcé, pour le plus grand soulagement des populations environnantes.

Bien que qualifiée d’extrêmement menacée en 1991, rien n'avait jusque-là été réalisé en conséquence pour permettre a cette zone d’être correctement conservée. Cette réserve semble pourtant regorger de richesses : la Sierra del Divisor est le territoire ou la concentration de ouakaris chauves est la plus forte au monde. D’après une étude réalisée en 2006 par le Field Museum de Chicago, cette espèce de singe au visage rouge ne pourrait trouver meilleure protection que sur le territoire péruvien. Sur le plan de la faune et la flore, ce n'est pas moins de 1 000 espèces de plantes qui ont été répertorié dans la région, dont une nouvelle espèce particulière pour le Pérou.

La décision de création du parc a cependant été longuement retardée. En septembre dernier, les représentants de divers peuples indigènes (notamment les isconahuas vivant en isolement volontaire sur le territoire), se sont rendu à la Défense du Peuple pour protester contre le gouvernement, qui n’avait toujours pas émit le décret pourtant décidé l’année passée.

Le problème étant résolu, cette « petite cordillère » peut aujourd’hui aspirer à un avenir meilleur, avec des perspectives de croissance et de développement respectueuses de l’environnement et des populations. Des comités seront par exemple mis en place de façon a contrôler les activités illégales dans la région pouvant porter atteinte tant aux populations qu'à l'environnement, comme l'abattage ou encore les cultures illicites de feuille de coca.

A quatre jours de la COP21, la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, cette décision renforce la volonté du Pérou d’inscrire sa croissance dans un régime écologiquement soutenable.

Source principale: http://internacional.elpais.com/internacional/2015/11/09/america/1447103..., El Pais, 10 noviembre 2015

Source secondaire: http://larepublica.pe/turismo/ambiente/717951-cinco-razones-por-las-que-..., La Republica, 13 noviembre 2015