Skip to Content

L'intégration du Costa Rica au sein de l'Alliance du Pacifique se précise mais ne fait pas l'unanimité

4
Moyenne : 4 (1 vote)

Le Ministre du Commerce Extérieur, Alexandre Mora, a commencé le processus d'intégration du Costa Rica à l'Alliance du Pacifique. Cette initiative d'intégration régionale a été créée le 28 avril 2011 par le Mexique, la Colombie, le Pérou et le Chili avec l'idée de tendre vers une libre circulations des biens, des services et des personnes. Cette alliance mêlant coordination politique et intégration économique et commerciale a pour but d'améliorer le bien-être, de réduire les inégalités socio-économiques ainsi que l'exclusion sociale par une meilleure croissance et compétitivité des pays y prenant part. C'est aujourd'hui un point de référence de toute l'Amérique Latine pour le reste du monde.

Alors que le 15 juin dernier, le gouvernement avait commencé à se pencher sur les conditions et prérequis d'une telle adhésion, il a commencé le 19 septembre une période de consultation avec le secteur privé et la société civile, signe de sa volonté d'intégrer cette alliance. Cependant, tous les acteurs du pays ne sont pas en adéquation avec cette décision. En effet, les doutes du secteur privé viennent se positionner comme un obstacle.

En intégrant l'Alliance du Pacifique, le pays accepte une ouverture commerciale encore plus poussée que ce n'est déjà le cas. Le président de la Chambre Nationale de l'Agriculture et de l'Agro-industrie, Juan Rafael Lizano, et Enrique Egloff de la Chambre de l'Industrie au Costa Rica sont deux opposants à cette intégration. Ils ont conscience que de tels accords peuvent avoir des conséquences importantes sur les produits, les secteurs et les intérêts des consommateurs Le Costa Rica ayant déjà négocié des accords bilatéraux avec chacun des pays membres indépendamment de toute alliance, il n'est pas nécessaire selon eux de renégocier ces accords en intégrant l'Alliance.

Alexandre Mora voit au contraire dans cette adhésion les intérêts nationaux. Les quatre pays déjà membres de l'Alliance sont des partenaires commerciales important pour le Costa Rica ce qui pourrait donner plus de dynamisme aux exportations et donc à l'emploi et au bien-être de la population. D'un point de vue des investissements, ils représentent déjà 21,4% des investissements étrangers fait au Costa Rica dont les entreprises elles-mêmes sont de plus en plus présentes sur leurs territoires. C'est pourquoi, il faut selon lui servir les intérêts commerciaux de la nation toute entière plutôt que de s'arrêter aux intérêt individuels et sectoriels.

Ainsi, l'intégration du Costa Rica à l'Alliance du Pacifique devra se faire de manière transparente en maintenant un dialogue constant avec toutes les parties concernées.

La Nacion -Comex inició proceso para adhesión de Costa Rica a Alianza del Pacífico - le 06 octobre 2014 :
http://www.nacion.com/economia/politica-economica/Comex-Costa-Rica-Alian...

Costa Rica y la Alianza del Pacífico - La Nacion - le 10 mars 2014 :
http://www.nacion.com/opinion/foros/Costa-Rica-Alianza-Pacifico_0_140145...

Plus d'information sur l'Alliance du Pacifique :
http://alianzapacifico.net/