Skip to Content

Le Costa Rica pense avoir trouvé l'identité du baron de la drogue Macho Coca

3
Moyenne : 3 (1 vote)

L'affaire remonte déjà à plus d'un an et continue de se poursuivre. Les autorités costariciennes pensent avoir mis la main sur le leader du plus grand trafic de drogue costaricien du moment.

Gilberth Bell - alter-ego supposé du drug lord Macho Coca -possède une entreprise de pêche depuis les années 1990 dans la ville de Limon. Cependant selon les investigateurs ses bateaux auraient servi à transporter autre chose que du poisson.

Il existe un endroit dans les Caraïbes, à la jonction de Panama, du Nicaragua et de St Andreas, où convergent de forts courants, rassemblant toute sorte de détritus provenant de différents endroits de la mer. On y trouve notamment des balles de cocaïne, rejetés par les narcotrafiquants fuyant les gardes côtiers. Macho Coca se serait fait un nom en rachetant la drogue repêchée pour ensuite la revendre.

Si de nombreux pêcheurs et policiers locaux rapportent avoir toujours soupçonné le lien entre Bell et Macho Coca, aucune preuves n'ont jamais permissent aux autorités de l'inculper.

Après une enquête incluant l'espionnage de nombreux appels téléphoniques, les investigateurs ont pu lier l'affaire à un lieu en Août dernier. Ils ont trouvé une jetée, à priori construite illégalement, dans un domaine public, qui avait été caché, mise hors d'accès au public. Un raid de police a ensuite confirmé les soupçons de trafic de drogue. La police a trouvé un entrepôt et des bateaux qui auraient pu servir au transport de drogues.

Le 8 Octobre dernier c'est la demeure de Bell qui a été fouillé. La police a trouvé l'équivalent de $69000 en liquide et ont arrêté l'homme. Il fut cependant vite relâché, la police ne possédant pas assez de preuves pour le garder. Bell, ainsi que le maire de la ville, déclarent toujours ignorer qui a construit la jetée.

A la suite de ces événements, les enquêteurs ont découvert un nouvel aspect de l'organisation. Une affaire de corruption cette fois. En plus de trafic de drogue et de construction illégale dans un domaine public, Bell est maintenant accusé d'avoir acheté le silence de quatre agents de circulation, sur une route reliant Limon à San Jose. Ils étaient chargé d'éviter la fouille des camions transportant les drogues.

Selon les autorités judiciaires Bell était responsable de la fourniture de médicaments, de cocaïne et de marijuana, à deux individus nommés Valerio qui menaient une organisation de trafic de drogue basé à San Jose. C'est grâce à des écoutes téléphonique où les Valerio qualifiaient Bell de "chef" que les autorités ont pu faire le lien.

L'ampleur de l'organisation est encore loin d'être connue cependant. Les autorités costariciennes viennent de découvrir une nouvelle jetée sur un domaine public, semblable à la première. Le site était entouré de barrières et la police y a, entre autres, trouvé un bateau immatriculé au nom du frère de Gilberth Bell, le supposé Macho Coca.

Aujourd'hui Gilberth Bell est enfermé pour 6 mois de détention préventive, suite aux accusation de corruption d'agents de sécurité, le temps que la police d'investigation judiciaire monte un dossier sur l'affaire.

L'image du Costa Rica, jusqu'alors considéré comme peu touché par le narcotrafic en comparaison à ses voisins, pourrait changer face à la montée de violences et au développement de cartels de drogues qui semblent contaminer le pays ces dernières années.

Article sur Macho Coca: http://www.bbc.com/mundo/noticias/2015/10/151016_costa_rica_gilbert_bell... 16/10/15
Article complémentaire, notamment sur San José : http://www.nacion.com/sucesos/seguridad/Macho-Coca-silencio-traficos-tra... 09/10/15
Article sur la seconde jetée : http://www.elpais.cr/2015/10/26/autoridades-localizan-otro-muelle-presun... 26/10/15