Skip to Content

Le Costa Rica et l'Equateur cherchent à protéger leurs patrimoines culturels

4
Moyenne : 4 (1 vote)

Le Costa Rica et l'Equateur viennent de signer un nouvel accord ayant pour but la protection de leurs patrimoines culturels.

Cet accord concerne directement le patrimoine culturel victime de vol, de pillage ou de contrebande, et a pour but ultime la protection, la conservation, la récupération et la restitution des patrimoines nationaux.

Pour ce faire, l'accord des deux pays projette de combattre d'introduction de biens patrimoniaux illégaux sur leurs territoires respectifs. C'est-à-dire, de biens patrimoniaux archéologiques, artistiques, historiques et culturels n'ayant pas suivi les formalités légales lors de leurs exportations ou importations comme doivent le faire chaque pays.

L'accord cherche aussi à renforcer l'incrimination du trafic de patrimoine culturel afin de lutter contre le crime organisé d'une façon général. Les collectionneurs et antiquaires concernés pas l'achat et la vente de biens culturels illégaux devront retourner les biens au plus vite sous peine de responsabilité judiciaires.

De plus l'accord devrait fournir une assistance administrative et judiciaire, afin de prévenir le vol et toute pratique qui pourrait causer l'accaparement illégal du patrimoine national dans un autre pays, aussi bien par le crime organisé que par le marché privé. D'autant que plus le temps passe plus il devient difficile de suivre leurs allées et venues.

Pour le législateur du parti Front, Edgardo Araya, cet accord se doit d'être soutenu par toute personne qui se considère latino-américaniste, puisqu'il a pour but la protection et la conservation du patrimoine culturel dans leur lieu d'origine. Le Costa Rica devrait alors récupérer son patrimoine culturel se trouvant en Equateur, et l'Equateur celui se trouvant au Costa Rica.

Source: http://www.elpais.cr/2015/11/27/costa-rica-y-ecuador-firman-convenio-par...
27/11/15