Skip to Content

Costa Rica: Appel à la coopération du Belize pour régler le problème des migrants cubains

5
Moyenne : 5 (1 vote)

Le Costa Rica continue en ce moment de mener des initiatives, pour trouver une réponse au problème des migrants cubains en route vers les États-Unis et bloqués à la frontière avec le Nicaragua en novembre dernier.

Une des solutions retenues par le gouvernement costaricain, consiste à faire transiter les migrants cubains par le Mexique, un pays qui s'est depuis le début de l'affaire montré ouvert et disponible à la venue des migrants, à la condition ceux-ci n'arrivent pas directement par avion, mais transitent par voie terrestre via un autre pays. Les deux pays offrant cette possibilité étant le Guatemala et Belize.

Dès lors, le Costa Rica a commencé les négociations diplomatiques avec ces deux pays. Seulement, le Guatemala à répondu négativement à l'appel du Costa Rica, car le pays estimait que la situation était délicate et difficile à justifier auprès de la population guatémaltèque, qui risquait de ne pas comprendre le fait que les migrants cubains puissent traverser librement le pays pour rejoindre les États-Unis, alors qu'eux même sont expulsés lorsqu'ils tentent d'émigrer vers le géant Américain. Ainsi, le Belize ancienne colonie britannique, est devenu la meilleure option pour résoudre le problème cubain, et les négociations ont repris de plus bel.

C'est pourquoi, le Conseil des Ministres de Belize s'est réuni le mardi 8 décembre pour analyser la situation, et donner sa décision concernant le transit des migrants par le pays pour rejoindre le Mexique.

Le ministre des affaires étrangères costaricain, Manuel González s'est dit confiant dans le fait que le Belize répondrait positivement à la demande, et a insisté sur la rôle clé que le Mexique jouait dans la situation. En effet, en plus des coûts qu'engendreront le passage des migrants , une des préoccupations des dirigeants de Belize est le risque que des groupes migratoires restent dans le pays au lieu de se rendre chez leur voisin mexicain.

A cela, Manuel González a déclaré que le Costa Rica comprenait parfaitement les doutes et interrogations du Belize, mais que le pays s’assurerait du bon déroulement du transfert des migrants. Il a ensuite ajouté que le plus important dans l'affaire était d'être réaliste et de mesurer avec précaution la capacité du pays à faire face aux flux migratoires. Afin d'éviter tout débordement, le processus qui sera mis en place dans le cas ou le Belize accepte la proposition prendra du temps, le pays ne pouvant supporter que le transfert de 2 à 300 personnes au maximum chaque jour.

Update au 08 décembre 2015:
La décision de Belize est tombé : le pays refuse de recevoir les migrants cubains. D'après eux, la solution qui doit être trouvée doit être régionale et non pas se régler entre seulement deux ou trois pays. Belize rejoint ainsi le Nicaragua et le Guatemala dans la liste des pays fermés aux migrants cubains.
Le ministre des affaires étrangères costaricain a exprimé sa déception face à la décision de Belize et a rappelé l'urgence de trouver une solution à cette situation humanitaire qui s'aggrave de jour en jour.

Source : La Prensa Libre
Lien: http://www.laprensalibre.cr/Noticias/detalle/50233/471/garantia-de-mexic...
Publié le 8 décembre 2015

Autre source :
El Mundo - Lien : http://www.elmundo.cr/costarica/costa-rica-insistira-ante-guatemala-por-... - Publié le 4 décembre 2015

La prensa libre – Lien : http://www.prensalibre.cr/Noticias/detalle/50313/471/belice-niega-ayuda-... – le 8 décembre 2015