Skip to Content

Chili :processus pour une nouvelle constitution est en cours

2
Moyenne : 2 (1 vote)

Vendredi 11 décembre, le comité des affaires constitutionnelles a présenté une proposition de nouvelle constitution pour le Chili. Ce document a été présenté par le sénateur Alberto Espina. Cette proposition est composée de six principaux points .

Tout d’abord, le comité propose de passer d’un régime présidentiel à un régime semi présidentiel (qui peut être défini par les critères suivants : chef d'Etat est élu au suffrage universel direct, le chef d'Etat ayant des prérogatives propres et le gouvernement est responsable devant le parlement). Un changement de régime présidentiel permettrait la formation de coalition plus efficace et également de rectifier le déséquilibre du pouvoir.
La deuxième proposition concerne les droits des personnes face à l’Etat. Cela vise à créer un service autonome ayant pour but de protéger les droits des individus contre l’Etat, notamment le droit d’être traité avec dignité.

Le troisième point est porté sur la réinsertion sociale, l’éducation et la libre concurrence.
Selon la commission l’Etat doit développer un objectif concret afin de permettre une réinsertion sociale correcte des prisonniers de longue durée. Concernant l’éducation, l’Etat devra exprimer un soutien politique concret envers les parents dans l’éducation de leurs enfants.
Enfin, sur la concurrence le texte dit qu’il faut établir une libre concurrence sur les marchés et pour que cela fonctionne qu’il sera nécessaire que l’Etat procède à des contrôles réguliers.

La quatrième proposition a pour but l’autonomie régionale et afin d’y parvenir il est nécessaire que l’Etat définisse son domaine de compétence dans la gestion des régions chilienne.
Le texte précise pour son cinquième point que la nouvelle constitution doit conserver son statut de nation multiculturelle. Pour cela il est nécessaire de reconnaitre les peuples autochtones et les migrants en tant que citoyens de la société chilienne.

Enfin, le dernier point propose d’étudier la création d'un mécanisme de lois d'initiative populaire et l'expansion des référendums dans le cadre des pouvoirs et des compétences des gouvernements régionaux.

La plupart des propositions sont des améliorations à la constitution afin que citoyens et hommes politiques puissent vivre ensemble le mieux possible.

La Tercera le 11 décembre :
http://www.latercera.com/noticia/politica/2015/12/674-659643-9-los-seis-...