Skip to Content

Le gouvernement brésilien s'oppose aux nouvelles attaques contre les Guarani

3
Moyenne : 3 (1 vote)

Le gouvernement brésilien, a la semaine dernière, renforcé la présence policière et militaire dans l'Etat du Mato Grosso do Sul. Cette décision est la réponse aux attaques orchestrées contre les indiens guaranis.

Les indiens guaranis vivants dans cette région brésilienne située près de la frontière avec le Paraguay sont, depuis une dizaine d'année, victimes de nombreuses agressions. Joao Pedro Da Costa, président de la fondation nationale de l'indien (le FUNAI) et donc membre du gouvernement a déclaré que,lors de la dernière attaque, entre 10 et 15 indiens avait été attachés et battus.

Cette nouvelle attaque est le fait de tueur à gages qui seraient engagés par des propriétaires fonciers. Les conflits sont apparus lorsque le gouvernement a approuvé la création d'un territoire indigène d'environ 9500 hectares. Les propriétaires cherchent depuis à faire expulser les indiens qui se trouvent sur ces terres et qu'ils considèrent comme toujours les leurs. Pour les indiens ces terres leur reviennent car c'est sur ce territoire que vivaient leur ancêtres.

Selon le conseil indigène missionnaire, les hommes engagés,qui agissent comme de vrais milices armées, auraient attaqué au moins dix fois les indiens durant le mois dernier. On compte aujourd'hui trois indiens tués, plusieurs blessés par des balles en caoutchouc, d'autres apparemment torturés et une femme victime d'un un viol collectif. Le leader des indiens guaranis,Semiao Vilhalva, a aussi été une victime d'une de ces attaques et n'a pas survécu.

Joao Pedro Da Costa a précisé que les troupes militaires n'étaient présentes que dans les communes frontalières mais que sa fondation allait envoyé dans des communes situées au centre du pays des forces policières pour assurer la sécurité dans ces zones où les conflits se sont désormais propagés.

En plus de l'envoi de troupes armées, les autorités ont décidé de mettre en place des négociations entre les propriétaires et les indiens.

Source : http://noticias.terra.com.ar/mundo/latinoamerica/gobierno-brasileno-repu.... Cet article date du 21 Septembre 2015.