Skip to Content

Dilma Roussef, réélue de justesse

5
Moyenne : 5 (1 vote)

Dimanche dernier, le 26 octobre a eu lieu au Brésil le second tour des élections présidentielle.
Dilma Roussef, présidente du Brésil depuis 2010 a été réélue, mais avec justesse. En effet, le parti de Dilma Roussef (PT) a obtenu 51,64% des voix contre 48,36% pour Aecio Neves. C’est l’écart le moins important connu depuis la fin de la dictature brésilienne en 1985. Dès la première élection de Lula da Silva en 2002, cet écart ne cesse de se restreindre entre le PT (Parti des travailleurs) et le PSDB (Parti de la Social-Democratie Brésilienne).

Ce résultat, très serré, marque une certaine division du pays. En effet, il y a une confrontation entre le Sud, plus industrialisé, plus riche, et donc plus favorable à Aecio Neves et le Nord, avec des Etats plus pauvres, qui eux ont apporté leur soutien à Dilma Roussef.

Dilma Roussef, maintenant réélue, a de nombreux défis à relever dans les 4 années à venir, en commençant par réunifier le pays. On ne peut pas parler des objectifs de cette nouvelle présidence sans parler de l’économie, en berne depuis 2010 au Brésil. Dilma Roussef va devoir relancer l’économie, afin de restaurer la confiance des investisseurs.
En effet, avec une croissance de 2,3% en 2013 et une prévision de 1,8% en 2014 selon le FMI, les faiblesses structurelles de l’économie brésilienne (manque d’infrastructures, bureaucratie, éducation) se font ressentir. La présidente doit donc permettre des changements dans sa politique économique.
L’annonce prochaine du nouveau ministre de l’économie, prévue par Dilma Roussef, permettrait sans doute un retour de la confiance des marchés financiers, qui après la réélection de Dilma Roussef ont mal réagi. Tous les indicateurs financiers ont chuté.

Enfin, l’autre grand défi de Dilma Roussef, va être de mener un combat plus efficace contre la corruption. Et pour cause, la campagne électorale a été fortement entachée par des histoires de corruption. Le scandale qui a touché la compagnie pétrolière Petrobras est encore dans les esprits et la présidente, dont la lutte contre la corruption est l’une des priorités, doit y faire face.

Source principale :
http://internacional.elpais.com/internacional/2014/10/26/actualidad/1414...
Date de publication : 27/10/2014

Sources secondaires :
- http://elpais.com/elpais/2014/10/27/opinion/1414436449_809862.html
Date de publication : le 28/10/2014

- Evolution électoral et économique : http://elpais.com/elpais/2014/10/27/media/1414441290_569813.html
Date de publication : 27/10/2014

- http://internacional.elpais.com/internacional/2014/10/27/actualidad/1414...
Date de publication : 27/10/2014

- Estimation croissance 2014 : http://www.imf.org/external/french/pubs/ft/weo/2014/01/pdf/textf.pdf