Skip to Content

Les Sierras Chicas menacées par l'homme

4
Moyenne : 4 (1 vote)

Le 15 février 2015, au Nord-Est de la Province de Cordoba, les Sierras Chicas sont ravagées par de fortes inondations. Considéré comme "un tsunami tombé du ciel" par José Manuel de la Sota, gouverneur de Cordoba, ce phénomène naturel fait huit morts et 1 500 habitations détruites.

Ce jour, dans l'Est et le Sud-Est de la Province, 320 millimètres de pluie sont tombées en 12 heures créant d'importantes inondations. D'après certaines sources, il n'y aurait aucun morts, mais 800 personnes ont du être évacuées.

Les causes de ces catastrophes, à première vue "naturelles", seraient, en réalité, liées au comportement destructeur de l'environnement des humains. En effet, selon le directeur du Projet de Conservation et de Reforestation des Montagnes de Cordoba, la construction d'habitations dans les montagnes, la pollution du fleuve Rio grande, le trop plein de déchets non triés, etc... n'arrangent en rien la destruction de la planète, mais participent plutôt aux changements climatiques. Celui-ci, se traduisant par une accumulation de fortes pluies en un temps réduit et ainsi à la formation d'inondations.
De plus, les montagnes, détruites par la pollution, sont devenues dangereuses car elles ne réalisent plus leur rôle "d'éponge", le sol étant très affecté. Ainsi, elles favorisent l'écoulement de l'eau en grande quantité.

L'organisme Greenpeace dénonce le non respect de la loi de 2007 dont il est à l'initiative, demandant la Protection des Bois Natifs. En effet, selon Greenpeace, l'augmentation du taux de déforestation provoquerait celle des inondations. Depuis l'entrée en vigueur de cette loi, 10 796 hectares de bois ont été détruits alors qu'ils étaient protégés par celle-ci.

Des mesures sont à prendre urgemment, le réchauffement climatique de la planète mène à une plus grande fréquence de ce genre d'événements naturels extrêmes et donc à la destruction de plusieurs vies. La limitation de l'urbanisation en montagnes et la création de lagunes pour retenir l'eau, et ainsi diminuer son écoulement, sont actuellement envisagées par les autorités argentines.

IPS, le 26 Février 2015,
http://www.ipsnoticias.net/2015/02/tsunami-humano-causa-tragedia-en-sier...