Skip to Content

Argentine : Fausse alerte concernant la présence de Joaquin El Chapo Guzman à la frontière

4
Moyenne : 4 (1 vote)

Joaquin Guzman, également connu sous le nom de « El Chapo », est l’homme fugitif le plus recherché au monde actuellement. En effet, le 11 Juillet 2015, le baron de la drogue s’évade de sa cellule au Mexique. Vendredi dernier, tout un dispositif a été mis en place à la frontière entre l’Argentine et le Chili. Une alerte, avec la possibilité que Guzman soit présent dans les Andes, avait été donnée. Cependant le gouvernement Argentin a confirmé qu’il s’agissait une fausse alerte.

D’après le secrétaire de la sécurité argentine, Sergi Berni, la personne à l’origine de cette faux avertissement a été arrêtée et mise à disposition de la justice. En effet, le FBI et les services secrets argentins (AFI), ont analysé avec détail l’origine de l’alerte et ont retrouvé la personne en question. A l’heure actuelle, Joaquin El Chapo Guzman est toujours introuvable.

Sergio Berni affirme que « Tout est parti d’un appel reçu provoquant l’alerte et donc la mise en place du protocole de sécurité adéquat, sans une vérification de ces informations. C’est le juge chargée de l’affaire qui a demandé la vérification des faits et qui a donc mis fin à l’alerte. »
Ce qui est sûre, c’est que la Gendarmerie Nationale a renforcé certains passages à la frontière, tels que Cardenal Samoré et Pérez Rosales. Les deux se situant dans une zone résidentielle et touristique de luxe en Patagonie argentine.

Ce n’est apparemment pas la première fois qu’une fausse alerte de ce genre est donnée. En juillet dernier, une alerte annonçant la présence du narcotrafiquant le plus recherché du Mexique dans la province de la Rioja, au nord-est de l’Argentine.

EL PAIS, Le 10 NOVEMBRE 2015
http://internacional.elpais.com/internacional/2015/11/10/argentina/14471...